La vie d’Ébène Duta

DSCN1238Bonjour les Ladies,

Aujourd’hui mes chères, je veux partager avec vous une bande dessinée que certaines d’entre vous doivent connaitre qui s’intitule La vie d’Ébène Duta. La bande dessinée est trop bien faite.

Avant de vous en dire plus sur la BD, je veux vous raconter comment j’ai découvert l’artiste. C’est en naviguant sur Facebook, que j’ai fait la trouvaille de Joëlle Ebangue alias Elyons. Ce qui a attiré mon attention, ce n’est pas la qualité de la BD. Non. Je me suis demandée: « Quelle est cette femme qui se lance dans la BD en Afrique? Waouhhhhh ». J’étais émerveillée, éprise d’admiration parce que je trouve l’acte courageux.

Le best, il se trouvait qu’elle organisait une séance de dédicace à Lyon, (ma ville), quelques jours plus tard. J’ai saisi l’occasion pour rencontrer la jeune dame. J’ai vu une femme effectivement courageuse parce que j’ai compris à travers son discours que l’aventure n’est pas facile. Le courage n’a pas été la seule qualité observée. Je l’ai trouvé sympathique, franche, sincère, drôle, au passage aussi très zoliiiiieeeeee 😉 .

Donc c’est d’abord la femme et la profession qui a attiré mon attention. Je ne connaissais rien de la BD et j’ai voulu en savoir plus. J’ai lu « La vie d’Ébène Duta » et j’en suis devenue NAZZZZZZZEEEEEEEEEE* (en mode: je fonds). Le personnage principale Ébène est trop choux, drôle, une amie que j’aurai bien adopté…

Alors, « La vie d’Ébène Duta » c’est l’histoire d’une jeune étudiante de nationalité camerounaise qui vit en Belgique. Son quotidien est rythmé de péripéties liées à l’adaptation à ce nouveau cadre de vie : les différences culturelles, histoire d’amour à distance (son amoureux vit en Afrique du Sud), nouvelles rencontres amicales et « amoureuse » (lisez-le et vous comprendrez pourquoi « amoureuse »), d’autres aventures renversantes, passionnantes, drôles et aussi banales.

J’avoue qu’à bien des égards, l’histoire renvoie à du vécu et je pense que d’autres personnes pourront se reconnaitre. « Étudiant(e)s étranger(e)s arrivant pour la première fois dans un autre pays, adaptation et manières de faire différentes: ça vous parlera ».

La BD existe actuellement en trois tomes. Moi, je l’ai lu le premier tome d’un trait et même relu (hihihi 🙂 ). J’espère me procurer les autres tomes très prochainement. Je suis restée avec l’envie d’en lire plus, apprendre davantage d’Ébène, elle est trop cooooollllllllll (excusez moi si ça fait vieillot) hihihi.

Attendez, je veux vous faire lire mes passages préférés. Histoire de rigoler ensemble.

Juste sélectionné pour vous …… (son des tambours) 😉

DSCN1249

DSCN1253

DSCN1254

DSCN1259

DSCN1262

DSCN1264

DSCN1266

Vous avez remarquée? En haut de chaque page, un titre annonce la thématique autour de laquelle va se centrer l’histoire. Ce qui est intéressant, c’est que d’une page à l’autre les titres sont différents. Ce qui peut donner l’impression qu’elles sont indépendantes les unes des autres. Mais plus on avance dans l’histoire d’Ébène, plus on se rend compte qu’ils se soudent les unes aux autres et sont totalement cohérents. Toutes ces titres résument la vie d’Ébène Duta. Et quelque part, nous renvoie à notre propre histoire de femmes. Qui ne s’est pas tapée un flop? Ne fais pas son expérience amoureuse un jour? Qui n’est pas confrontée à la question du soutien gorge et du bonnet, qui est réellement le nôtre, mais qu’on aimerait parfois augmenter ou *may be réduire? Et bien d’autres histoires encore… N’est-ce pas aussi ainsi que se posent nos vies; des épisodes qui, isolement peuvent être sans sens. Mais en fait non, tous ces épisodes font notre vie et qui nous sommes.

PS:

DSCN1247

J’ai obtenu ma dédicace. AAAAHHHHHHHHHHH! Du coup, mon livre devient collector. Peut-être qu’un jour, il vaudra des millions. Hum hum. Il faut que je le conserve comme la prunelle de mes yeux (Hihihi).

Et surtout: « Nanananère, Nanananère » (tant pis pour les jaloussssssssseeeeeessssssss).

Bien sûr, je vous taquine. ;-).

Si vous l’avez lu ou pas, et que les extraits vous donnent envie de la découvrir, vous pouvez en savoir plus sur la page Facebook d’ @EbeneDuta . 

Bisou, bisou les Ladies,

Myellepages.

*Naze : amoureuse.

*May be : peut etre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s